Tennis de table à Dieppe
img article
....................

Même si l'équipe fanion n'a fait qu'un court passage au niveau national, les dirigeants du Dieppe UC se montrent ambitieux pour la saison qui commence ce week-end. Avec une montée à la fin de la première phase et une descente quelques semaines plus tard, l’équipe fanion du Dieppe UC vient de vivre une saison mouvementée. Pourtant, lorsque l’on évoque le bilan sportif, Pascal Cavecin, le président duciste, veut retenir le positif : Après un brillant parcours en Prénationale, ce fut nettement plus compliqué, mais il faut dire que nous étions dans la poule la plus difficile de Nationale 3. Même si nous n’avons obtenu qu’un nul comme résultat positif, ce fut une belle expérience et j’ai ressenti quelque chose de magique jamais vu au club. Durant l’intersaison, les dirigeants dieppois ont tiré les enseignements de la saison écoulée et l’équipe fanion va repartir (première journée de championnat ce week-end) avec un effectif profondément remanié. En effet, du groupe de l’an passé, il ne reste plus qu’un élément Romain Lejeune et à un degré moindre Alfonso Alcaniz Salgado, le Majorquin étant remplaçant, prêt à jouer en cas d’absence d’un des membres de l’équipe. Aussi, Alexandre Houlé a arrêté de jouer au tennis de table pour se consacrer à ses études alors que Cornel Stoïca est dorénavant entraîneur et joueur à Bois-Guillaume. Avec un espoir bulgare En contrepartie, le Duc enregistre le retour, après cinq années d’absence, de Guillaume Drouet. Pour compléter le groupe, le club dieppois a fait deux choix différents expliqués par Pascal Cavecin : D’une part, nous lançons dans le grand bain le jeune et prometteur Jonathan Landelle ; d’autre part, nous avons recruté un espoir bulgare Denis Bekir. C’est un jeune pongiste de 19 ans qui évoluait en Turquie la saison dernière. Il vient jouer en France pour se faire connaître et même s’il ne reste qu’un an, je pense qu’il peut nous rendre de grands services. On sait qu’il sera absent lors de la deuxième journée de championnat et c’est donc Alfonso qui jouera . Cependant, il semble prématuré de savoir si le Duc va jouer un rôle intéressant et en commun accord, Pascal Cavecin et Romain Lejeune annonce viser le podium avec un petit espoir (secret) de jouer la montée. Appel aux jeunes Le club dieppois a fini la saison dernière avec une soixantaine de licenciés ; même si ce chiffre est satisfaisant, Pascal Cavecin lance un appel aux jeunes, s’appuyant sur la qualité de l’encadrement : A moyen terme, ce serait bien d’atteindre le cap symbolique des 100 licenciés. Pour y arriver, je tiens à mettre en avant le gros travail réalisé par Christian Dorcescu avec l’école de tennis de table du club. Avec lui, les jeunes ont trois entraînements par semaine (le lundi, le mercredi et le jeudi) et progressent assez vite. Aussi, en plus des épreuves qui leur sont destinées, les jeunes pongistes dieppois seront intégrés, dès que leur niveau le permettra, dans les équipes seniors au niveau départemental et même peut-être à l’échelon régional, le Duc engageant cette saison une formation en R3 et une en R4. De plus, il existe aussi un créneau pour les débutants le mercredi de 16 h à 17 h 30 (ou le lundi pour ceux qui ne peuvent venir le mercredi) pour les enfants à partir de 7-8 ans avec possibilité de participer à deux séances, gratuitement. Récemment, Pascal Cavecin a vécu sa première assemblée générale en tant que président et est revenu sur des points qui lui tiennent à cœur : Même si nous sommes contents d’avoir une salle dédiée au tennis de table, elle est trop petite par rapport à nos besoins et nos ambitions. De plus, l’absence de vestiaires féminins est un vrai problème qui constitue un frein à notre développement. J’ai entendu parler d’un projet vers le gymnase Sery, mais cela ne me convient pas car on ne peut pas mettre beaucoup plus de tables pour organiser notre tournoi et il n’y a pas de vestiaire ou alors dans un autre gymnase et ce serait peu pratique surtout en hiver. Une cagnotte participative Pour autant, le président duciste a de nombreux projets en tête pour faire prospérer son club et même le tennis de table en général dans la région. Ainsi, la formation reste une des priorités et après avoir formé six jeunes arbitres l’année dernière, d’autres éléments vont suivre des stages de formation aussi bien dans le domaine de l’arbitrage mais également pour devenir initiateur puis entraîneur. Par ailleurs, Pascal Cavecin souhaiterait promouvoir le tennis de table féminin : en organisant un regroupement un après-midi : Je voudrais aussi organiser un tour de critérium à Dieppe, mais pour cela, j’ai besoin des deux grandes salles de la Maison des sports et ce n’est pas simple dans le calendrier. D’autre part, nous avons trouvé des partenaires (Krys, Odace expertise et MultiSet) et nous en cherchons encore afin d’équiper tous les joueurs du club avec les mêmes maillots et juste une petite participation du licencié. Capitaine de l’équipe fanion du Duc, Romain Lejeune est aussi de plus en plus investi dans la vie du club. Il a ainsi organisé pendant les vacances d’été des tournois ouverts à tous, deux en juillet et deux en août, et après des débuts timides, la participation a augmenté pour atteindre une trentaine de joueurs. Plus récemment, Romain Lejeune a eu une autre idée : Nous avons parfois des problèmes de transport notamment pour emmener les jeunes à des compétitions. J’ai trouvé par hasard un autre club qui vendait un bus de neuf places. En comptant les frais de carte grise et d’assurance, cela fait un total de 6 000 € que le club n’a pas. Aussi, j’ai lancé une cagnotte participative ; cela dure 40 jours (il reste 31 jours). On peut donner ce que l’on veut, tout est expliqué sur Facebook et cela rendrait un grand service au club . Pour conclure, les amateurs de tennis de table peuvent d’ores et déjà cocher sur leurs agendas les 5 et 6 janvier 2019 ; le Duc proposera une nouvelle édition de son traditionnel tournoi national.

....................
  • Unknown
    Unknown