il avait envoyé 145 messages
img article
....................

L’homme de 33 ans n’est pas présent à la barre du tribunal de Dieppe (Seine-Maritime) mardi 25 septembre 2018 mais son jugement a tout de même eu lieu. Il est accusé d’avoir frappé à coups de poing son ex-compagne et un mineur le 25 mars dernier. Cet épisode de violence a marqué l’apogée d’une séparation qui se passe mal. Durant dix ans, le prévenu a vécu avec sa victime en concubinage mais si les relations étaient au beau fixe, elles se sont dégradées au fil des années. Des menaces Tant et si bien qu’une décision de justice a interdit au prévenu de prendre contact avec son ex-compagne. « Ma cliente a la trouille » déplore l’avocate de la victime. Car malgré les décisions de justice, le prévenu est resté en contact avec son ex-compagne. Du 1er au 19 avril 2018, il lui a envoyé près de 145 SMS. Des messages au contenu souvent insultant voire menaçant. « Tant que tu seras là, tu seras un problème » lit la présidente. A LIRE AUSSI : Près de Dieppe, il sort une femme de sa voiture en la tirant par les cheveux Pour la procureure, « l’absence du prévenu en dit long sur sa prise de conscience de ses torts. En se déplaçant physiquement à l’adresse de la victime et en lui envoyant des messages, il a doublement violé l’interdiction de contact. » Dix mois de prison ferme sont réclamés par le ministère public qui ne sera pas suivi par le tribunal. Le prévenu sera finalement condamné à 6 mois de prison ferme et à 100 € de contravention.

....................
  • Unknown
    Unknown